Au cœur de la Bretagne, Rennes est une ville de l’ouest de la France où il fait bon vivre. Située sur la façade atlantique, Rennes profite d’une proximité de Paris tout en étant suffisamment indépendante pour avoir su développer de nombreuses activités dans les divers secteurs de l’économie.

Rennes accueille des pôles d’activités très divers qui vont de l’automobile aux télécommunications en passant par la connectique, la presse ainsi que les administrations de toute la région.

Très bien desservie par les différents types de transports, Rennes est une ville dynamique qui accueille à la fois de nombreux touristes, des étudiants de l’université des Rennes, ainsi que des professionnels en voyages d’affaires. De ce fait, le parc hôtelier, les restaurants ainsi que les autres structures d’accueil et de loisirs sont parfaitement développés au cœur de la ville.

Ville d’art, d’histoire et de culture, Rennes est en mutation constante. Elle attire de plus en plus d’entrepreneurs qui souhaitent s’éloigner de Paris et de l’Ile-de-France, afin de pouvoir profiter d’une ville à l’écoute des jeunes créateurs d’entreprise et offrant un cadre de vie particulièrement agréable. Située au confluent de l’Ile et de la Vilaine, Rennes possède de nombreux espaces verts et naturels où se ressourcer et quitter l’agitation de la ville.

Profitez pleinement de Rennes et de son dynamisme et trouvez toutes les informations nécessaires dans l’annuaire des professionnels, afin de découvrir la ville ou d’y passer un séjour parfaitement organisé. Rennes, ville aux multiples facettes, vous ouvre ses portes et vous invite à mieux connaître les richesses culturelles, économiques et naturelles du département mais aussi de toute la région Bretagne.

Rennes

: la Bretonne qui étonne

A la fois jeune, dynamique, tournée vers l’avenir sans renier son passé, Rennes attire. Séduit. Surprend. Tantôt ultra citadine, avec son métro, dont on doit la station « La Poterie » à l’architecte Norman Foster. Tantôt bucolique, avec le sublime jardin du Thabor. Tantôt historique, avec sa place des Lices où, autrefois, se déroulaient les tournois médiévaux. Tantôt agitée, avec les Trans Musicales chaque année en décembre. Tantôt intello, avec l’espace culturel Les Champs libres, réalisé par l’architecte Christian de Portzamparc. Rennes a mille visages, mille figures. Insolite et classique à la fois. Elle change de peau le soir venu, lorsque ses cinémas, théâtres, bars, crêperies et restaurants s’éveillent, réveillent, émerveillent. Cathédrale Saint-Pierre, Parlement de Bretagne, Opéra, musée des Beaux-Arts… Rennes a ses repères et les habitants leurs repaires, culturels ou festifs, créatifs ou récréatifs. Ça bouge aussi au gré des victoires du Stade rennais , club de foot fondé en 1901. A la confluence de l’Ille et de la Vilaine, patrie de Châteaubriand et de Charles Vanel, Rennes a du relief, un passé composé, dont les traces laissées par le mosaïste Isidore Odorico en sont l’un des nombreux témoignages : de l’immeuble Poirier à l’église Sainte-Thérèse, en passant par la boutique du pâtissier-chocolatier Le Daniel. Aujourd’hui première ville de la région Bretagne, Rennes a accueilli 45 000 habitants ces 15 dernières années, on en attend 60 000 nouveaux d’ici à 2015.

Vivre à Rennes

Rennes compte 213 000 habitants et l’agglomération Rennes Métropole en recense 405 000, dont 60% ont moins de 40 ans. Autre constat : avec 60 000 étudiants, Rennes est la 8ème ville universitaire de France.
Les appels d'urgence
  • Urgences médicales / Samu : 15
  • Police: 17
  • Sapeurs pompiers: 18
  • Urgences sociales /SOS sans abri: 115
  • Véolia eau : 0 811 902 902
  • EDF dépannage (électricité) :: 09 726 750 35
  • GDF dépannage (gaz de ville) : : 0 800 47 33 33
  • Centre anti poison: 02 99 59 22 22
  • Commissariat de Police
  • Urgences CHU Pontchaillou: 02 99 28 37 02
  • Urgences pédiatriques: 02 99 26 67 57
  • Sos Médecins : 02 99 53 06 06
  • Urgence vétérinaire : 02 99 38 94 79
Santé
  • Caisse Primaire d'Assurance Maladie – CPAM
  • Cabinet médical de garde: 02 23 30 33 33
  • Dentistes de garde: 02 99 65 00 22
  • Maison Départementale des Personnes Handicapées: 0810 01 19 19
  • CHU de Rennes: 02 99 28 43 21
  • Numéros Utiles
  • Objets trouvés: 02 23 62 18 72
  • Service propreté et fête: 02 23 62 18 40
  • Service de valorisation des déchets ménagers : 0 80 00 14 31
  • Perte ou vol de cartes bancaires: 0 892 70 57 05
  • Fourrière animale/SPA
  • Fourrière automobile : 02 23 62 18 60
  • Interflora: 02 30 88 03 30
  • Allo Ciné: 08 99 23 50 94
  • Météo France: 08 99 71 02 99
  • Entretien, dépannage


    Médecins et spécialistes


    Pharmacie et santé


    Restaurant


    Administrations et associations


    Banque


    Avocats et conseil juridique


    Immobilier


    Services aux entreprises


    Voiture et moto


    Beauté


    Sports


    Alimentation


    Autres domaines d'activités


    Bâtiment


    Bricolage, fleuriste et autres commerces


    Vêtements, chaussures


    Assurances


    Art et culture


    Hôtel et tourisme


    Maison et jardin


    Loisirs et divertissement


    Education et formation


    Fabrication et commerce de gros


    Bijouterie


    Meubles, articles de décoration


    Voir toutes les catégories de Rennes

    Voir l'annuaire particulier de Rennes

    Voir les horaires des pros à Rennes

    Se déplacer à Rennes

    Il s’appelle Star. C’est le Service des transports en commun de l’agglomération rennaise. Il propose des lignes de bus, urbaines, suburbaines, reliant toutes les communes de la Métropole à Rennes, de nuit, ainsi qu’un métro. Il s’agit du Val (Véhicule automatique léger), qui dessert 15 stations du Nord au Sud de la ville. A cela s’ajoute la possibilité de louer vélos, vélo taxi ou d’emprunter un Vélo Star : 900 bicyclettes sont ainsi disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 dans quelque 83 stations positionnées, en grande majorité, près d’un métro, d’un arrêt de bus, de car ou à proximité de la gare SNCF. Une gare qui dessert Paris en 2 heures, à raison d’une vingtaine d’allers-retours quotidiens. Enfin, l’aéroport de Saint-Jacques-de-la-Landese situe à 7,5 kilomètres au Sud-Ouest de Rennes. En plus des vols des compagnies « classiques », de nombreux vols « low cost » y sont désormais proposés. Notamment à destination du Royaume Uni.
    Handistar : mode d’emploi
    Rennes Métropole a créé un service de transport à la demande, baptisé Handistar. Il suffit de réserver un jour et un créneau horaire, puis Handistar propose un transport sur mesure, de porte à porte. Ce dispositif fonctionne 365 jours par an, du lundi au samedi, de 7h à 00h30. Le dimanche et jours fériés, de 9h à 00h30.
    Liens utiles
    • Vélo Star : 09 69 365 007
    • Handistar : 02 99 26 05 50

    Découvrir Rennes

    Théâtre, cinéma, opéra, musique… Rennes, ville culturelle par essence, est ouverte à tous les genres, à tous les styles. Ainsi dans le quartier du Parlement, le Théâtre municipal, face à l’hôtel de ville et imaginé par Charles Millardet en 1836, accueille-t-il une programmation pointue d’art lyrique. Côté pièces de théâtre, plusieurs salles valent le détour : à commencer par celles du Théâtre national de Bretagne (TNB) . Mais le Théâtre du Vieux Saint-Etienne, à la disposition des compagnies théâtrales et chorégraphiques de la région, est également de qualité. Tout comme le Théâtre du cercle, ouvert à toutes les formes d’art vivant. Plus insolite : la Péniche-Spectacle. Il s’agit de deux péniches amarrées au cœur de Rennes, L’Arbre d’eau et La Dame blanche. A bord, une compagnie de théâtre a élu domicile et propose des spectacles chaque fin de semaine, à quai ou au fil de l’eau dès le retour des beaux jours. Les salles obscures sont également très prisées des Rennais. Avec, en marge des grands complexes, comme le Gaumont et ses 13 salles, sur l’esplanade du Général de Gaulle, une curiosité baptisée L’Arvor : ce cinéma de la rue d’Antrain possède deux salles classées « art et essai », une façade d’inspiration hollywoodienne et un public de fidèles. Même atmosphère au Ciné TNB, perché au 3ème étage du TNB, où les films européens d’auteurs sont à l’honneur.
    Quant à la musique, classique, pop, rock, électro… il y en a pour tous les goûts et à tous les coûts. Si l’Opéra, situé dans le Théâtre municipal dessiné par Millardet, attire les mélomanes de la région, bon nombre de salles s’illustrent par leur avant-gardisme en terme de rock ou d’électro. Le Jardin moderne, par exemple, rue du Manoir de Servigné, se veut espace d’aide à la création et à la diffusion de musiques actuelles. Quant au Liberté, sur l’esplanade de Gaulle, il accueille les grandes tournées comme des spectacles plus intimistes. Les étudiants, pour leur part, fréquentent volontiers L’Espace, boulevard de la Tour d’Auvergne, où house, électro et rock vintage se côtoient. A noter aussi les programmations éclectiques de L’Ubu, voisin du TNB, et les concerts hebdomadaires rock et punk du Mondo Bizarro, avenue du Général George Smith Patton. Enfin, les fans de jazz ont aussi leur QG. Il s’appelle Le Scaramouche, rue Duhamel. Chaque mercredi soir, piano, contrebasse, saxo et batterie envahissent la salle du fond.
    Et aussi : Une soirée au Bowling Rennes. Véritable institution, il est ouvert tous les jours de la semaine à partir de 14h. Les fans de bowling sont, bien sûr, au rendez-vous. Mais on peut également jouer au billard, à des jeux vidéo, prendre un verre au bar ou organiser un événement dans la salle de réception.
    Si Rennes peut se découvrir en résolvant des énigmes, avec Geocaching en Haute Bretagne, une simple balade dans le quartier de la cathédrale Saint-Pierre donne déjà certaines clés de la ville. Une cathédrale à l’histoire tourmentée : à un premier sanctuaire du 5ème siècle a succédé une cathédrale gothique du 12ème, puis une façade rebâtie aux 16ème et 17ème. Pour une reconstruction du reste de l’édifice en 1754, suite à une chute de pierres dans le chœur. A ne pas manquer : la nef du 19ème, ornée de stucs et de dorures, ainsi qu’un retable flamand du 15ème, tout de bois doré. A deux pas de là, les portes mordelaises et la tour Duchesnes, toutes du 15ème siècle, témoignent d’un passé où les futurs ducs juraient, ici même, fidélité à la Bretagne… Puis, en continuant vers l’esplanade de Gaulle, une pause s’impose au musée des Beaux-Arts. Les œuvres sont exposées, présentées, accrochées dans l’ancien palais universitaire, inauguré en 1855. Des toiles de Véronèse, Chardin, Picasso jalonnent la visite. A voir, entre autres chefs-d’œuvre : « Le Nouveau-né » de Georges de La Tour et « La Chasse au tigre » de Rubens. A noter également que l’école des Beaux-Arts, rue Hoche, accueille des expositions temporaires dans sa Galerie du cloître. Quant à sa Galerie des étudiants, elle met à l’honneur des travaux estudiantins toutes les deux semaines.
    Non loin du musée des Beaux-Arts, le musée de Bretagne a élu domicile dans l’enceinte des Champs libres. Au programme : quelque 2 300 objets content et racontent l'histoire de la Bretagne. Passionnant. Toujours dans ce même quartier résolument tourné vers la culture, rendez-vous à La Criée, place Honoré Commeurec. Ce lieu fait la part belle à l’art contemporain et à la jeune création. Nous sommes ici dans le bâtiment des Halles centrales, entre le pavillon de la viande et celui des légumes ! : une façon originale et radicale de démocratiser la culture, faciliter l’accès à l’art. Rennes abrite aussi un EcoMusée. Le parcours permet de tout savoir sur le pays de Rennes, son milieu rural et urbain, l’évolution de ses coutumes, costumes, intérieurs des habitations, niveaux d’instruction, loisirs… On aborde aussi les « fruits de la terre », par le biais des techniques de production. Avec une approche historique de celles-ci, de l’âge de la faucille jusqu’à l’arrivée du tracteur. Unique en France. Enfin, l’Espace des sciences invite petits et grands à mieux comprendre la Terre, les planètes, les inventions qui nous entourent. Le Laboratoire de Merlin permet même de jouer les apprentis sorciers, en menant ses propres expériences, que ce soit dans le domaine de la mécanique, de l’électricité ou encore du corps humain. Ludique et pédagogique.
    Les grands rendez-vous :
    Janvier :
    Les Coquecigrues / www.lescoquecigrues.com Chaque dimanche, de la fin janvier jusqu’à la fin avril, une série de spectacles pour toute la famille sont organisés dans une pléiade de lieux insolites de la ville.
    Février-mars :
    Festival Travelling / www.clairobscur.info Chaque année, pendant une semaine, ce festival met à l’honneur une grande ville du monde à travers son cinéma. Une occasion pour le public de découvrir, en images, la richesse et l’histoire d’une cité singulière, particulière. Avec rétrospective et compétition.
    Avril :
    Myhtos / www.festival-mythos.com Durant 5 jours, ce festival des arts de la parole fait la part belle aux chanteurs, conteurs, poètes…
    Mai :
    Périscopages / www.periscopages.org Rennes fête la bande dessinée. Pendant une vingtaine de jours, rencontres et expos ont lieu autour de la BD d’auteur et de l’édition indépendante.
    Juin :
    Festival gourmand Gourmets et gourmands sont sur le pont ! Durant deux jours, coup de projecteur sur la gastronomie du pays de Rennes avec une pluie de récompenses pour les meilleurs chefs en lice.
    Juillet-août :
    Les Tombées de la nuit / www.lestombeesdelanuit.com Pendant une semaine, musique, cirque, théâtre et installations diverses investissent la ville. L’art a carte blanche dans les théâtres, mais aussi les jardins, sur les places et les quais rennais.
    Septembre :
    Les Ateliers de Rennes / www.lesateliersderennes.fr Depuis 2008, Rennes a sa biennale d’art contemporain. Celle-ci démarre en septembre et dure jusqu’en décembre.
    Octobre :
    Tout Rennes court / www.trc.rennes.fr Rennes vit au rythme de la course à pied durant deux jours. Petits et grands, débutants et marathoniens, tous sont conviés à participer à des parcours de 2 jusqu’à 21 kilomètres.
    Novembre :
    -Mettre en scène / www.t-n-b.fr/fr/mettre-en-scene Durant deux semaines, créations théâtrales et chorégraphiques sont à l’honneur au Théâtre national de Bretagne. -Yaouank / www.yaouank.com Un drôle de nom pour une drôle de fête : Yaouank (« jeunesse » en breton) est un fest-noz géant organisé chaque année au Liberté, l’une des salles de spectacles emblématiques de la ville.
    Décembre :
    -Les Trans Musicales / www.lestrans.com Pendant 4 jours, ce festival permet de mettre en avant des découvertes musicales. Les concerts sont organisés dans le centre-ville et au Parc Expo. Chaque année, quelque 50 000 spectateurs s’y retrouvent. -Bars en Trans / www.barsentrans.com En marge des Trans Musicales, une dizaine de bars rennais accueillent de jeunes talents et organisent des concerts : véritable tremplin pour les graines de stars. -Les Arts du feu / www.lesartsdufeu.com Chaque année, la place de la Mairie accueille pendant 4 jours des verriers, mosaïstes et autres ferronniers, pour des ventes et des démonstrations. Un spectacle à part. -Les Tombées de la nuit / www.lestombeesdelanuit.com La version hivernale du festival qui fait vibrer Rennes en juillet. Pendant une semaine, musique, cirque, théâtre et installations diverses investissent toute la ville.

    Se faire plaisir à Rennes

    Le shopping à Rennes débute place de l’Hôtel de ville et dans le secteur piétonnier tout proche. C’est ici que l’on trouve, sans peine, vêtements, accessoires, déco, objets de curiosité. Toutes les enseignes connues s’y côtoient : Galeries LaFayette, Zara, Cop Copine, Lacoste, Mango, Promod… Des boutiques de créateurs, plus insolites, plus inédites, ont ouvert leurs portes, quant à elles, dans la partie médiévale de la ville. A titre d’exemple, la maroquinerie bretonne de la maison Renourd vaut le détour : ici, tout est fabriqué à Plancoët, dans les Côtes d’Armor. Du sac à main au sac de voyage, tout est travaillé dans des peausseries pleine fleur. Chez Pêpin Le Malin –rue Nantaise-, on chine des objets utiles et atypiques pour la maison. Luminaires, patères, miroirs, serre-livres, linge de lit ou de plage : tout donne envie ! Quant à la nourriture, c’est dans la rue Vasselot et les Halles centrales (métro République) que l’on remplit son panier à provisions. Les spécialités à goûter absolument ? Le lait Ribot, bien sûr. Mais aussi le Quatre quarts, le far breton, le Parlementin, en vitrine de la majorité des boulangeries-pâtisseries du quartier. Rue Tronjolly, La Trinitaine propose des galettes bretonnes, des caramels au beurre salé, sans oublier les fameux bols bretons à prénoms ! On craque pour les macarons de chez Bouvier. A deux pas, rue Jules Simon, le kouign-amann du meilleur ouvrier de France, Laurent Le Daniel, fond dans la bouche. Puis, prolongez jusqu’à la rue Saint-Hélier pour goûter aux délicieux pains bio de la maison Cozic. Côté vins, en revanche, il faut repasser au Nord de la Vilaine, sur la place des Lices, pour trouver la Cave Saint-Germain des Lys. Ici, 3 800 références de vins ont été sélectionnées avec pertinence, pour satisfaire les palais les plus exigeants. A tester aussi : le chouchen, ainsi que les bières et whisky 100% bretons. Enfin, O bien-être, à deux pas de la cathédrale, est la bonne adresse pour souffler et prendre soin de soi. Hammam, sauna, salon de coiffure, boutique de cosmétiques bio et salon de thé… tout est réuni sous le même toit. Facile, pratique. On en ressort, léger, aérien. Idéal après une journée de shopping.
    Liens utiles

    Sortir à Rennes

    Crêpes, galettes et cidre font partie du patrimoine gourmand de Rennes. Où les déguster ? A la Crêperie des portes mordelaises, par exemple, dans la rue éponyme, près de la cathédrale. Ici, la galette Trans-algues a la cote : elle mêle algues et sardines. Etonnant ! A tester aussi la crêperie Ar pillig, récompensée par la Galette d’argent 2008, décernée par l’Office de tourisme rennais. Le spectacle est autant dans l’assiette que dans la salle, où des panneaux de bois sculptés, œuvre de l’artiste René-Yves Creston, recouvrent les murs. Quant à la crêperie Saint-Georges, rue du Chapitre, sa déco très moderne rompt avec les clichés habituels des bolées et sabots bretons. Ici, crêpes et galettes portent toutes les noms d’un Georges célèbre : d’Armani à Moustaki, en passant par Clooney et Harisson. Amusant. Rue Nantaise, près du marché des Lices, une dizaine de tables font également référence. A l’instar du Café breton, installé dans une ancienne quincaillerie, où le rouleau de printemps se prépare avec des langoustines et la tarte fine à la rhubarbe se marie à la sardine. Dans les rues voisines, les produits de la mer, dont les Saint-Jacques, sont à l’honneur. Que ce soit à La Taverne de la Marine, place de Bretagne, ou à L’Amiral, boulevard de La Tour d’Auvergne. Plus exotiques : sushis, makis et brochettes sont à la carte du Néko, rue de la Visitation. Le Phoenicien, rue de Saint-Malo, propose, lui, des spécialités libanaises et méditerranéennes. Quant à la Cantina Mia, ses pâtes et antipasti donnent l’impression d’être parti en Italie.
    Les bars à vins ne manquent pas non plus à Rennes. Grand classique : Le Nabuchodonosor, rue Hoche, où les rouges et les blancs s’allient à des planches de charcuterie, rillons et autres boudins aux pommes. Quant au Tire-bouchon, il propose tartines et plats canailles pour accompagner une sélection pointue d’excellents crus. En dessert : des douceurs faites maison, comme le riz au lait ou le far breton. Aux abords du jardin du Thabor, il faut se laisser tenter par L’Epicerie, rue des Fossés, Le Wok, avenue Jean Janvier, ou encore L’Arsouille où les plats du terroir sont accompagnés de vins naturels. Enfin, le restaurant La Coquerie se cache rue d’Antrain, avec le chef étoilé Julien Lemarié aux fourneaux. Table chic et atypique, elle fait partie du resort 4 étoiles de l’hôtel LeCoq-Gadby. Un établissement dont la construction, tout en bois, répond à la démarche de haute qualité environnementale (HQE). En outre, plus de 60% de l’énergie provient de panneaux solaires thermiques ; les calories de l’air chaud et humide de la piscine sont récupérées et une pompe à chaleur fournit le complément ; les panneaux photovoltaïques constituent une source autonome de production électrique ; quant à l’eau de pluie récoltée, elle alimente les chasses d’eau et permet d’arroser le jardin. Un modèle du genre.

    Flaner à Rennes

    Depuis le 15ème siècle, promenades, parcs et jardins agrémentent la ville de Rennes. Evolutifs avec les années, ces écrins de verdure sont devenus lieux de loisirs, de détente, de rendez-vous. Le jardin du Thabor, ancien verger réaménagé au 19ème siècle, mêle essences exotiques, fontaines, volière, roseraie, statues, serres, kiosque. Un parfait jardin à la française, havre de paix de 10 hectares au cœur de la ville. Entre la rue de Paris et l’avenue Aristide Briand, le parc Oberthür , du nom du célèbre imprimeur, pour sa part, se veut jardin botanique, avec cèdres, séquoias géants, cyprès chauves, magnolias, hêtres et charmes autour d’une pièce d’au centrale. Idéal pour s’évader, se poser, se reposer. Quant au parc des Tanneurs, jardin à l’anglaise voisin des Prairies Saint-Martin et proche des berges de la Vilaine, ses allées sont bordées de châtaigniers et de séquoias. On flâne, on marche, on respire aussi dans le parc de Beauregard. Un domaine qui se décline en une succession de terrasses, ponctuées de murettes et autres massifs fleuris. A ne pas manquer : l’œuvre monumentale signée Aurélie Nemours. Il s’agit d’un gigantesque cadran-calendrier solaire, baptisé « l’Alignement du 21ème siècle ». D’autres artistes ont également été sollicités pour agrémenter certains espaces verts rennais. Citons Louis Derbré dont une sculpture de taureau en bronze trône dans le parc de Maurepas. Ou encore l’œuvre dessinée par Ghada Amer au parc de Bréquigny, recouverte de rosiers grimpants.
    Enfin, le parc des Gayeullesest le plus vaste de Rennes. Implanté sur une centaine d’hectares, il comprend trois plans d’eau et une ferme peuplée d’animaux. Parc de loisirs avant tout, visiteurs et promeneurs n’auront que l’embarras du choix pour se distraire, entre parcours santé, accro-branches, minigolf, terrains de tennis, squash, football et rugby, piscine (avec bassin à vagues, fosse à plongée, hammam, jacuzzi…) et patinoire. Sans oublier les pédalos et la buvette. On peut aussi y camper et organiser des barbecues.
    et
    A la lisière de Rennes, c’est la campagne, la nature, la verdure. Idéal pour changer d’air et de décors. A Cesson-Sévigné, par exemple, on vient pour le marché bio, place de l’Eglise, chaque mercredi de 16h30 à 19h30. On s’y attarde le temps d’un déjeuner au Clos Champel, une ancienne forge aujourd’hui transformée en restaurant, où les produits du terroir sont à l’honneur. Et pour se détendre ? Rendez-vous au Ludopolis, une aire de jeux couverte pour les enfants, avec châteaux gonflables, trampolines, labyrinthe… Sans oublier la piscine, juste en face de la mairie, avec bassin de natation, toboggan, plongeoir, pataugeoire, solarium, cafétéria. Autre escale à ne pas manquer : Corps-Nuds. Pour l’antiquité-brocante Ravier, qui cache costumes, coiffes et bijoux bretons. Egalement pour visiter l’atelier du maître-verrier Henri Helmbold. Tout aussi surprenant : Bécherel, la Cité du livre, qui domine la vallée de la Rance. Ancienne roche-forte militaire, ses maisons de nobles, de marchands et les échoppes des tisserands sont devenus des repaires de libraires, bouquinistes, artisans d’art, ouverts toute l’année. Plus sportif : le parc de la Mi-Forêt, à Liffré. Il propose des parcours aventure pour les enfants et les adultes. Au programme : belles tyroliennes, grands sauts pendulaires, toiles d’araignée géantes, surf et… sensations fortes. Signalons aussi toutes les balades possibles en forêt de Brocéliande : à pied, à vélo, à cheval ou à VTT. Enfin, Rennes n’est qu’à une heure de route de Saint-Malo, pour s’offrir une baignade, un repas de crêpes, une sieste sur la plage… Les plus courageux bouderont la voiture pour lui préférer le deux roues. Et pour cause : une voie cyclable relie Rennes à Saint-Malo. Celle-ci longe le canal d’Ille-et-Rance. Une voie verte à la fois paisible, ombragée aux beaux jours et parsemée d’écluses et de moulins. Dépaysement et enchantement garantis.

    Villes autour de Rennes