Montpellier

: place aux jeunes !
Lorsque l’on évoque Montpellier, on parle avant tout du soleil qui illumine cette ville à l’héritage historique omniprésent. Sur ses places, dans ses rues et ruelles. Dans ses musées aussi. Cathédrale du 14ème siècle, plus ancienne fac de médecine de France, hôtels particuliers… Se promener dans la ville revêt tout d’un cours d’Histoire. Dans le même temps, Montpellier ne se repose pas sur ses lauriers. Dynamique, énergique, innovante, ouverte sur l’avant-garde artistique et culturelle, sur les nouvelles technologies, la recherche, Euromédecine, Agropolis…, la préfecture de l’Hérault joue la carte de l’avenir. Avec une population, jeune, un pôle universitaire important (55 000 étudiants), elle attire, elle séduit. On vient s’y installer, sans hésiter : Montpellier a doublé sa population en quatre décennies. On parle d’un millier de nouveaux arrivants chaque mois. Montpellier étonne. Détonne aussi. Avec la sortie de terre du centre commercial Polygone dans les années 1970, du quartier Antigone, imaginé par l’architecte Ricardo Bofill, dans les années 1980, puis dernièrement des quartiers Ovalie et Port Marianne, ou encore la rénovation récente de l’Opéra : autant projets qui témoignent d’un urbanisme audacieux pour les uns, courageux pour les autres. En tout cas, la ville s’impose et en impose. Avec, de surcroît, une situation géographique qui a de quoi faire des envieux : Montpellier n’est qu’à une douzaine de kilomètres de la mer et à 3h20 de Paris, en TGV.

Vivre à Montpellier

Les 31 communes de l’agglomération de Montpellier réunissent près de 420 000 habitants. 8ème ville de France, Montpellier est aussi l’une des plus jeunes : 50% de sa population a moins de 34 ans.

Les appels d'urgence

Urgences médicales / Samu
15
Police
17
Sapeurs pompiers
18
Urgences sociales /SOS sans abri
115
CGE dépannage (eau)
0 811 900 500
EDF dépannage (électricité) :
0 810 333 034
GDF dépannage (gaz de ville) :
0 810 433 034
Centre anti poison
04 91 75 25 25
Gendarmerie
04 67 54 61 11
Commissariat de Police
04 99 13 50 00
SOS Médecins
04 67 72 22 15
Urgence vétérinaire
04 67 45 46 84


Les Institutions




Police municipale
04 67 34 71 00


Santé

Caisse Primaire d'Assurance Maladie – CPAM
04 67 06 10 55
Hôpitaux de Montpellier
04 67 33 67 33
Hôpitaux de Montpellier
04 67 33 67 33

Numéros Utiles

Objets trouvés
04 67 34 59 27
Collecte des déchets
0 800 88 11 77 (numéro vert)
Montpellier au quotidien
0 800 34 07 07
Perte ou vol de cartes bancaires
0 892 70 57 05
Fourrière animale / SPA :
04 67 27 55 37
Fourrière automobile
04 67 06 10 55
Interflora
04 81 68 07 00
Allo Ciné
08 99 23 50 94
Météo France
08 99 71 02 99

Se déplacer à Montpellier

Avec un centre historique relativement ramassé et piétonnier, mieux vaut circuler en transports en commun dans Montpellier, si l’on veut éviter les bouchons, notamment aux heures de pointe. Et ce d’autant que la ville est dotée de lignes de tramway et de bus. Dans le détail : les 4 lignes de tramway, soient 84 stations, desservent Montpellier et 8 communes de son agglomération. Quant au réseau de bus, il compte une trentaine de lignes qui sillonnent toute la ville et son agglomération. Ajoutons à cela un Minibus du soir et un service baptisé Amigo les jeudi, vendredi et samedi, de minuit jusqu’à 5 heures du matin. Le vélo a également droit de cité dans les rues montpelliéraines, avec 158 kilomètres de pistes cyclables. Le dispositif Vélomagg’ permet d’emprunter l’une des 1 600 bicyclettes en libre-service, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Ces vélos sont à disposition dans une cinquantaine de stations réparties dans toute l’agglomération. Et pour les moins sportifs, il existe une version électrique : le Vélomagg’ électrik. Parallèlement, 11 parkings-relais permettent de laisser son auto et poursuivre ses déplacements en transports en commun. Sans oublier la possibilité d’utiliser une Modulauto : une voiture en autopartage, à disposition dans une vingtaine de stations situées dans Montpellier intra-muros. Quant à la gare Saint-Roch, elle dessert les destinations régionales (TER), nationales (TGV et Corail) et internationales (Eurostar, TGV Lyria et thello). Enfin, l’aéroport Montpellier Méditerranée propose des vols nationaux et internationaux, low cost ou classiques. Pour s’y rendre depuis la gare Saint-Roch, il suffit d’emprunter soit un tramway (ligne 1), soit un bus (ligne 120). Il faut compter 15 minutes de trajet environ.

Liens utiles
Allo TAM
04 67 22 87 87
Vélomagg libre-service
09 69 30 00 00
Modulauto
04 67 58 06 06

Découvrir Montpellier

Le soir à Montpellier, tout bouge, tout vibre. Au rythme des terrasses de café de la place de la Comédie, la plus connue de la ville, située à l’orée du quartier historique, des spectacles de rue improvisés, surtout l’été, mais aussi de la programmation culturelle riche et variée. Et pour cause : concerts, danse, théâtre, opéra, cinéma… Montpellier s’ouvre à tout. Accueille tous les types de spectacles et d’artistes. Les talents confirmés comme les jeunes pousses. La scène théâtrale fait référence à Montpellier. D’ailleurs les théâtres ne manquent pas. Domaine d’O, Théâtre Gérard Philippe, Théâtre Jean Vilar, café-théâtre Le Point Com’, Théâtre des 13 vents, le centre dramatique national, ou encore l’Amuse théâtre, situé au milieu des vignes et qui fait la part belle à l’humour, chaque scène s’anime le soir venu. Avec des spectacles pour tous les publics : du plus intello au plus potache.
Côté musique aussi, il y en a pour tous les goûts et tous les profils. Du classique et du lyrique à l’Opéra Comédieet à l’Opéra Berlioz, à raison d’une dizaine de spectacles par saison. Dont ceux de l’Orchestre national de Montpellier, réputé pour ses concerts symphoniques et de musique de chambre. Du rock et de la pop au Rockstore,, en plein centre-ville, pourvu également d’une discothèque et d’un bar. Le Zénith Sud,, pour sa part, accueille aussi bien un concert de rock que le show d’une star de la variété française, en passant par un ballet ou autre soirée celtique. Même scénario à la Park & Suites Arena, 2ème plus grande salle de spectacle couverte en France, après Bercy à Paris.
Facile aussi de se faire une toile , à Montpellier. La ville compte des dizaines de salles où les films sont projetés en exclusivité (Gaumont, Le Royal…), ainsi que quelques cinémas classés art et essai. A l’instar du Diagonal, qui propose également un cycle de formation au cinéma pour les jeunes de la maternelle à l’université. Ou encore l’Utopia, qui se distingue avec ses « séances bébés » ou encore ses rencontres et débats avec des personnalités liées au domaine de la culture. Enfin, une soirée montpelliéraine se poursuit souvent jusque tard dans la nuit, surtout dès que le thermomètre dépasse les 20°, en discothèque ou dans un bar. La ville en compte une multitude. Le Rockstore a ses habitués. Tout comme l’O bar, et sa piscine. Sans oublier le Milk, et ses nombreux DJs.

Montpellier étant une ville d’art et d’histoire, il suffit de se promener dans ses rues, ruelles et sur ses places pour déjà se familiariser avec la diversité de son architecture et de son ouverture au monde. Puis, chemin faisant, on peut pousser la porte de quelques bâtisses, édifices : la cathédrale, l’Arc de Triomphe, la Tour de la Babote… et musées. A commencer par le musée du Vieux Montpellier, au cœur de la vieille ville. Dans cet immeuble du 18ème, on a reconstitué avec goût et talent un intérieur du 19ème, inspiré par le quotidien des Montpelliérains de l’époque. Passionnant. Plus récent, mais également dans le centre historique de la ville : La Panacée. Ce centre de culture contemporaine se veut à la fois lieu d’exposition, d’expérimentation et de production. Il est installé dans l’ancien Collège royal de médecine. Quant au musée Fabre, il va captiver les amateurs de peinture, arts graphiques, arts décoratifs. Avec des collections issues de la Renaissance, peinture flamande et hollandaise, peinture romantique. A ne pas manquer : les œuvres d’art contemporain et la collection Soulages. Puis, dans la suite logique de ce musée, il faut aller flâner du côté du musée régional d’Art contemporain du Languedoc-Roussillon, à Sérignan (près de Béziers, à moins d’une heure de route de Montpellier). Premier musée d’art contemporain de l’Hérault, il s’étend sur près de 2 700 m2. Avec une collection permanente qui réunit des œuvres de Daniel Buren, Claude Viallat, Pierre Klossowski, Robert Crumb ou encore Ben. Ajoutons à cela un cabinet d’arts graphiques, un salon-bibliothèque, une librairie-boutique, sans oublier les ateliers pour les enfants. Pédagogique : la Faculté de médecine, la plus ancienne du monde occidental, toujours ouverte aux étudiants, et son étonnant conservatoire d’anatomie. Dans le même esprit : le musée de la Pharmacie, qui garde, sauvegarde, veille et surveille des documents anciens liés à la science, la médecine, la chirurgie et la pharmacie. Il est doté d’une bibliothèque des archives. Mais le plus étonnant reste la reconstitution de la dernière apothicairerie montpelliéraine : avec une sublime collection de pots de monstre, pots canons, cruches et chevrettes en faïence. Même leçon d’Histoire au musée de l’Infanterie, créé à la fin du 19ème siècle. On y va pour la collection de 15 000 objets qui racontent l’infanterie française depuis le 15ème siècle. Enfin, direction Lattes (à 10 kilomètres de Montpellier), pour son musée archéologique. Les objets présentés sont quasiment tous issus des fouilles menées dans la région. On découvre notamment l’histoire du port antique de Lattes, ainsi que la vie quotidienne des habitants de l’époque. Céramiques, urnes en verre, outils, vaisselle, bijoux, lampes à huile, monnaies, sculptures… une grande variété d’objets sont présentés sur une espace de 1 000 m2 répartis sur 3 niveaux. Un magnifique voyage dans le temps.

Les grands rendez-vous :
Janvier :
-Festival chrétien du cinéma : durant une dizaine de jours, une sélection de longs métrages font l’objet de débats et de rencontres au Corum et au Centre Rabelais. Parallèlement, 15 jours avant le festival, des films pour enfants sont également programmés dans tout le département.
Février :
-Le 100% / www.festival100pour100.com Chaque année, durant 10 jours, concerts, spectacles de danse, performances artistiques sont programmés dans différentes salles de la ville. Le point commun entre toutes ces démonstrations : leur côté inattendu, avant-gardiste, atypique, hors des sentiers battus.
Mars :
-Festival du jeu : durant 2 jours, le jeu de société fait son festival. Passionnés, amateurs, joueurs occasionnels, petits (dès 4 ans) et grands, tous se retrouvent pour des parties endiablées, dans la salle des rencontres de l’ancienne mairie (à deux pas du Polygone). -Japan Matsuri : ce festival des cultures asiatiques s’installe durant 2 jours au Parc des Expositions de Montpellier. -La semaine de cinéma suisse / www.cestrarefilm.com Chaque année, durant 4 jours, l’association C’est Rare Film présente une sélection d’une dizaine de films suisses récents, en majorité non distribués en France. Une curiosité et une fenêtre ouverte sur un cinéma d’auteur méconnu. Au Centre Rabelais.
Avril :
-Salon de l’habitat / www.habitat-montpellier.com A chaque printemps, le Salon de l’habitat investit le Parc des Expositions de Montpellier pendant 4 jours. Au programme : déco, mobilier, piscine, spa, jardin, habitat et développement durable… toute la maison est décryptée, décodée sur 12 000 m2.
Mai :
-Festival international des sports extrêmes (Fise) / www.fise.fr Chaque année durant 5 jours, les sports extrêmes déferlent sur Montpellier. Skate, roller, BMX, wakeboard… tous les cracks se surpassent et le public –quelque 400 000 fans- en redemande. C’est le plus grand rassemblement de glisse au monde, sur les rives du Lez. -Saperlipopette, voilà enfantillages ! : durant 3 semaines, arts plastiques, théâtre, cirque et danse font l’objet d’un festival destiné à toute la famille. Les spectacles et performances ont lieu au Domaine d’O, mais aussi au Domaine de Bayssan à Béziers. -Arabesques / www.festivalarabesques.fr Ce festival est le plus important d’Europe dédié aux arts du monde arabe. Pendant une semaine au Domaine d’O. -Festival international des très courts : durant 2 semaines, ce festival met à l’honneur des films de moins de 3 minutes en provenance de tous les pays du monde. Les projections ont lieu dans différents cinémas de la ville.
Juin :
-Printemps des comédiens : chaque année, durant tout le mois de juin, une cinquantaine de spectacles, pour une centaine de représentations assurées par plus de 700 artistes, sont organisés au Domaine d’O. -Festival des fanfares de Montpellier : durant 2 jours, mi-juin, une pléiade de fanfares défilent et jouent place des Beaux-Arts, puis dans différents quartiers de la ville. -Nuits de Sainte Anne : du 24 juin et durant toute la 1ère semaine de juillet, des concerts gratuits (classique, pop, rock…) sont organisés dans le quartier de l’Ecusson.
Juillet-Août :
-Festival de Radio France et Montpellier Languedoc-Roussilon / www.festivalradiofrancemontpellier.com Chaque été, durant 2 semaines, près de 200 concerts classiques et événements musicaux –dont 90% sont gratuits- sont organisés à Montpellier et dans son agglomération. -Les Estivales de Montpellier : chaque été, de la fin juin jusqu’au tout début du mois de septembre, Montpellier organise concerts, animations, dégustations (de vins, de tapas…) et marché nocturne d’artisanat local sur l’esplanade Charles de Gaulle. Chaque vendredi soir de 18h à 23h30. -Les soirées culturelles de Valmagne : du 1er juillet jusqu’à la fin septembre, une pléiade d’artistes, groupes, orchestres sont en concert chaque jeudi soir à l’Abbaye de Valmagne. -Fiest’à Sète : de la mi-juillet jusqu’au début août, ce festival offre un coup de projecteur sur les musiques du monde. Les concerts sont organisés au Théâtre de la Mer. -Jazz à Sète : durant une semaine de juillet, Sète vit à l’heure du jazz. Les concerts ont lieu au Théâtre de la Mer. -Les voix vives : chaque année, Sète consacre 9 jours à la poésie. Les poètes de toutes les rives de la Méditerranée sont présents, « comme autant de passerelles entre les cultures et les peuples », expliquent les organisateurs. -festival du muscat : durant 5 jours de juillet, Frontignan, capitale mondiale du muscat, fête cette AOC viticole. Visites de caves et de domaines, dégustations, ateliers gourmands, spectacles et autres concerts sont organisés dans toute la ville. -A la rencontre des Suds : de la fin juillet jusqu’au début août, Frontignan s’ouvre à tous les Suds. Au programme : musiques des rives de la Méditerranée et du monde lusophone, théâtre commedia dell’arte, cinéma, voyages culinaires… à travers toute la ville.
Septembre :
-Festival du court métrage : Rencontres du court / www.rencontresducourt.fr Durant 3 jours, 100 courts métrages sont en lice dans le cadre de ce festival, dont les projections sont organisées aux cinémas Gaumont et Rabelais. Un festival au profit de l’association Sésame Autiste. -Les Internationales de la guitare / http://les-ig.com/ Les Internationales de la guitare –les « IG »-, ce sont 200 concerts et animations, une soixantaine de groupes et artistes programmés –dont la moitié sont issus de la région-, durant 3 semaines dans différentes salles de Montpellier et son agglomération. -Montpellier Danse : ce festival de danse contemporaine réunit, durant 2 semaines, stars de la danse et de la chorégraphie, mais aussi étoiles montantes. A Montpellier et dans toute son agglomération : danseurs et chorégraphes investissent aussi bien les salles de prestige que les places de villages.
Octobre :
-Cinémed / www.cinemed.tm.fr Montpellier vit à l’heure du 7ème art durant 10 jours. Au programme de ce festival international du cinéma méditerranéen : des documentaires, longs et courts métrages en compétition, mais aussi des projections, rencontres, débats, ateliers… dans différents sites emblématiques de Montpellier et son agglomération. -Foire de Montpellier Languedoc-Roussillon : chaque année, durant 10 jours, cette foire réunit plus de 1 000 exposants au Parc des Expositions de Montpellier. Animations, stands, nocturnes, savoir-faire d’ici et d’ailleurs, gastronomie et dégustations sont au rendez-vous de cet événement de référence.
Novembre :
Montpellier Gospel Festival : durant 2 semaines, les talents du gospel national et international multiplient les concerts à travers la ville, dans des salles de spectacles, mais aussi des églises.
Décembre :
-Les Hivernales : l’esplanade Charles de Gaulle fête Noël durant tout le mois de décembre, chaque jour de 10h à 20h –jusqu’à 22h30 les vendredi et samedi-. Un marché de Noël est installé sur la place de la Comédie, réunissant une centaine d’artisans et commerçants. Dans leurs chalets : friandises, barbe à papa, dégustation d’huîtres et de vin chaud, bijoux, jouets en bois… De quoi faire rêver les enfants et émerveiller les parents.

Se faire plaisir à Montpellier

Le shopping à Montpellier peut démarrer dans le quartier de l’Ecusson. C’est le centre commerçant de la ville. Mode, déco, accessoires, librairies (Sauramps, Gibert Joseph…)… une pléiade d’enseignes de marques (Hermès, Lacoste, Hugo Boss, Repetto, Comptoir des cotonniers…) et de boutiques plus atypiques ou de créateurs ont élu domicile dans cette partie historique et animée, jour et nuit, de Montpellier. On pousse volontiers la porte de chez Anges et Fééries, pour son côté déco, ses idées cadeaux. On poursuit chez Daisy, pour chiner un coussin, une bougie, un bijou… Puis, on s’attarde à la boutique Mademoiselle : vêtements, accessoires, parfums… on essaie tout avant de faire ses choix. Même scénario à La Changerie, où là ce sont des vêtements dégriffés par de prestigieux couturiers qui font craquer. Plus insolite : le Bookshop, la librairie anglophone de Montpellier. Ici, on vient pour dénicher le bouquin en anglais, ou en allemand, que l’on peut feuilleter ou commencer à lire en dégustant une pâtisserie maison, installé sur une charmante terrasse ombragée. A découvrir aussi, pour les accros au vélo : la Manufacture de vélo. Une boutique pour passionnés, dont la façade est recouverte de carrelage. Pour celles et ceux qui savant d’emblée ce qu’ils cherchent et ce qu’ils veulent trouver, rendez-vous dans les centres commerciaux Polygone et Odysseum, les QG des accros du shopping inspiré par les magazines. Le premier abrite des enseignes tels que Minelli, Etam, Zara, Gap, Nature & Découvertes, Swatch ou encore The Body Shop. Ajoutons à cela les Galeries LaFayette, la Fnac et Monoprix. Le second mêle des marques telles que Celio, Petit Bateau, Clarks, Guess, Kookaï, ainsi qu’un magasin H&M, un Apple store ou encore un espace réservé à Ikea. Un shopping digne de ce nom, c’est aussi quelques douceurs salées et sucrées à rapporter. Et dans les rues de Montpellier, en particulier celles du quartier de l’Ecusson, il y a de quoi faire des emplettes. Le thé, c’est à la boutique joliment baptisée Si le thé m’était conté, qui propose une large gamme de compositions maison et de créations signées Mariage Frères, Dammann ou encore la Compagnie coloniale. Les épices, c’est chez Pinto, une institution créée en 1957. Le fromage, à La Cloche à fromage. Les Ecussons, spécialité montpelliéraine à base de chocolat blanc, Grand Marnier et orange confite, chez Céline et Didier, à la tête de la pâtisserie Aux Gourmets. Les chocolats et macarons, chez Thierry Papereux. Quant aux muscat, tapenades, grisettes et rousquilles, le Panier d’Aimé les fait découvrir et déguster, avant qu’on n’en remplisse son panier. Enfin, pour prendre soin de soi, Montpellier a ses adresses : L’Occitane, The Body shop, Séphora… mais aussi quelques retraites plus confidentielles, le temps d’un massage ou d’un soin du visage. Citons notamment l’étonnant Beauty spa-Soraya Kerr, qui donne l’impression d’être parti très loin… Plus contemporain dans sa déco (moulures sur les murs, éclairages indirects, mobilier de designers…) et dans son concept (on peut aussi se faire coiffer, prendre un thé…), mais tout aussi relaxant, l’ Esprit libre permet de décompresser le temps d’un enveloppement aux huiles essentielles. Et puis, le must est sans doute l’escapade au Domaine de Verchant, à Castelnau le Lez (à 6 kilomètres de Montpellier) : décor de pierre, eaux thermales et divin modelage balinais. On en ressort comme métamorphosé(e).

Liens utiles



Sortir à Montpellier

Trouver les meilleurs endroits où déjeuner / dîner !
Trouver une bonne table à Montpellier ? On est loin de la mission impossible. Car les producteurs sont aux portes de la ville. Du coup, dans de nombreuses cuisines, on travaille quotidiennement les produits frais du marché. En outre, il y en a pour tous les porte-monnaie : du bistrot de quartier, avec terrasse ensoleillée et bien située, au resto étoilé, en passant par la pizzéria ou la table branchée, on peut varier les plaisirs et les expériences. Concernant les quartiers, il ne faut pas se borner à un seul. Certes, c’est dans celui de L’Ecusson que cela semble bouger le plus. Mais il ne faut pas hésiter à sortir des sentiers battus. Le meilleur exemple : le Mia, dans le nouveau quartier Port Marianne. Situé dans le flambant neuf RBC Design Center, un showroom de mobilier de 2 500 m2 sur 9 niveaux, signé Jean Nouvel avec mise en lumière de Yann Kersalé, il compte 72 couverts en salle et une centaine de places en terrasse. Aux fourneaux : le chef Pascal Sanchez, ex complice de Pierre Gagnaire. A midi, c’est une formule bistrot. Et le soir, plutôt gastro. Au déjeuner, place aux sardines, filet de volaille de Challans ou autres gnocchis à l’encre de seiche. Au dîner, on met les petits plats dans les grands, avec un bar mariné par exemple. Le tout accompagné de crus soigneusement sélectionnés par un sommelier Meilleur Ouvrier de France. Autre table pas banale : Folia, le resto du château de Flaugergues, dans le quartier du Millénaire. Un site d’exception pour une cuisine maison, inspirée par le marché du matin. Cuisine ouverte, déco épurée et service raffiné : autant d’arguments pour en faire une cantine régulière. A tester aussi : chez Gustave, place des Beaux Arts. Ce resto-bistrot, tout petit, avec terrasse dès que le soleil pointe, propose des soupes succulentes, des pâtes fraîches divines, un osso-buco qui fait déplacer le tout-Montpellier et une tatin pour laquelle il faut garder de la place... Chaque jour, 5 plats et 3 desserts à l’ardoise, pas plus. Car tout est frais et fait maison. Quant à Chez Boris, 3 adresses à Montpellier, viande, charcuterie et bons vins sont à l’honneur : le tout servi dans une ambiance de bistrot et de copains. Parallèlement, pour grignoter sur le pouce, comptoirs, food truck, fast food prolifèrent dans cette cité peuplée d’étudiants. Le Home Coffee fait partie des plus prisés : véritable salon de café, on déguste wraps, pâtes ou salades confortablement installé dans un fauteuil. On peut aussi se laisser tenter par une pizza à La Sicilia, rue du Pila Saint Gély. Institution depuis 1980, d’aucuns prétendent que ce resto italien, aux prix aussi serrés que le café, sert les meilleures pizzas de la ville. Enfin, du côté des étoilés, deux tables font beaucoup parler d’elles : le Jardin des sens et la Réserve Rimbaud. La première, sous la houlette des frères Pourcel, propose une cuisine qui sent bon la Méditerranée. La seconde fait également la part belle aux produits de la région, avec, en plus, une terrasse qui domine le Lez. Rien que ça !
Rechercher

Flaner à Montpellier

C’est facile de marcher le nez au vent dans Montpellier. Ruelles, venelles, places ensoleillées, marchés colorés, terrasses de café, tout incite et invite à la flânerie. A prendre le temps. Que ce soit aux abords de la cathédrale Saint Pierre, aux allures de forteresse médiévale avec ses tours et son porche, ou près de l’église Saint Roch, saint patron de la ville dont il est originaire. Quant à la promenade du Peyrou, elle part de l’Arc de Triomphe et mène jusque sur l’esplanade des Arceaux. Elle offre un joli point de vue sur la ville et souligne le décalage entre la cité ancienne et les quartiers récents, sortis de terre depuis ces 30 dernières années. C’est le cas du quartier Antigone, où il est agréable de s’installer à une terrasse ou de faire du shopping. Se perdre ? Difficile. Mais cela peut arriver. Dans ce cas, un seul repère : le clocher de l’église Sainte Anne, très haut perché, aujourd’hui rebaptisée Carré Sainte Anne et transformée en lieu d’expo et de festivals. Plus bucolique : Montpellier compte de nombreux espaces verts. Parcs et jardins permettent de faire des pauses, s’étendre (sur la pelouse), se détendre (sur un banc). Que ce soit dans le parc somptueux, avec statues et fontaine, du château de la Mosson. Sur les berges de la Mosson, bordées de 25 hectares de boisement naturel et de ripisylve. Dans les jardins du château d’O, où statues et bassin se côtoient. Dans le parc du château de la Mogère, folie montpelliéraine, décoré par des statues, un aqueduc et un splendide buffet d’eau en rocaille. Ou encore dans le bois de Montmaur, peuplé de chênes verts et de garrigue méditerranéenne sur 27 hectares : un paradis pour les marcheurs et les coureurs. Autre jardin, où il fait bon s’attarder dès que la météo s’y prête : le jardin des Plantes. Créé au 16ème siècle, une chaire de botanique et d’anatomie fut attribuée à son auteur Pierre Richer de Belleval. Toutefois, aujourd’hui, il reste peu de témoignages de cette époque. Excepté un chêne vert, ainsi qu’un arbre de Judée. Plus familial : le zoo de Lunaret, qui doit son nom à son ancien propriétaire Henri de Lunaret. Ce parc s’étend sur plus de 80 hectares, perchés sur les hauteurs de Montpellier. Côté zoo, celui-ci abrite 90 espèces différentes, laissées en semi-liberté : les enfants adorent. Parcours et sentier écologique de découverte sont à emprunter pour en savoir plus sur les curiosités que l’on peut voir. A ne pas manquer non plus : la serre amazonienne, avec température, taux d'humidité, orages artificiels déclenchés toutes les demi-heures et exposition au soleil, comme si on était en Amazonie ! Quelque 8 000 espèces végétales et une quarantaine d’espèces animales vivent dans cette bulle équatoriale. Parmi les animaux que l’on peut croiser, citons l’anaconda, le boa, le caïman à lunettes ou encore les singes hurleurs : très exotique. Sachez encore que l’entrée du zoo est gratuite. Seule la visite de la serre amazonienne est payante.
Montpellier permet mille et une escapades dans ses alentours. Tout d’abord au bord de la mer, qui n’est qu’à une douzaine de kilomètres. Avec le choix entre La Grande Motte, Palavas les flots, Valras plage, Cap d’Agde, Carnon plage ou encore la ravissante ville de Sète, chère à Georges Brassens puisqu’il y est né. Sète qui abrite également un étonnant Musée international des arts modestes (Miam) . Des stations idéales pour un bain de soleil, se baigner, pratiquer des sports nautiques. Toutefois, en haute saison, ces plages sont souvent bondées. Où trouver des spots plus au calme ? Du côté de la plage des Aresquiers, par exemple, où toute construction y est désormais interdite. Attention, toutefois : cette plage est ouverte à tous, y compris aux naturistes. Quant à la longue plage du Petit travers, elle est bordée de dunes et d’étangs : c’est tout. Même atmosphère sauvage et dépouillée sur la plage de l’Espiguette, dans le Gard (à 30 minutes de Montpellier). Là, une fois sa serviette dépliée sur le sable fin et blond, on peut se laisser tenter par une balade à pédalo. A voir également : l’étang de Thau. C’est le plus grand étang de la région, avec ses 7 500 hectares. En marge de la plage, on peut partir en virée dans le Parc régional du Haut Languedoc. Une occasion de découvrir la beauté des Monts de Lacaune, du Caroux, de l’Espinouse ou encore la face Nord de la célèbre Montagne noire. Bien sûr, de Montpellier, il faut rallier cette région avec une voiture. Mais une fois sur place, des sentiers pédestres sont aménagés. Plus insolite : on peut aussi se balader à dos d’âne. Quant aux plus sportifs, ils peuvent s’adonner à la pratique de la voile, planche à voile et ski nautique sur les lacs de Laouzas, de la Raviège et des Saints Peyres. A ne pas manquer non plus : la vallée du Salagou et le cirque de Mourèze. Cette zone de 9 000 hectares est classée Natura 2000 et inscrite au programme du Réseau des grands sites de France. A l’instar du village médiéval de Saint Guilhem le Désert-Gorges de l’Hérault, « l’un des plus beaux de France », dit-on. Plus proche de Montpellier, à 7 kilomètres seulement : les jardins à la française et à l’anglaise du château de Lavérune méritent, eux aussi, le détour. On peut même s’y attarder, le temps de visiter le musée Hofer-Bury, riche en œuvres d’art contemporain.

Parallèlement, Montpellier offre la possibilité de s’aventurer sur la route de 4 vignobles AOC. A savoir les Coteaux du Languedoc, Saint Chinian, Minervois et Faugères. Des crus à découvrir dans une pléiade de châteaux et domaines qui jalonnent la région. Que ce soit le château de Flaugerques et son vignoble de 30 hectares ou le Domaine Henry pour les Coteaux du Languedoc. Et, bien sûr, Pézenas, dont l’appellation Coteaux du Languedoc-Pézenas est reconnue par l’Institut national de l’origine et de la qualité. Le Domaine La Madura ou le château Viranel pour le Saint Chinian. Le château Coupe-roses ou Sainte Eulalie pour le Minervois. Sans oublier les vignobles Bauchard ou le Domaine Valambelle et ses 26 hectares pour le Faugères. Plus sportif : on peut découvrir l’Hérault en canoë ou en kayak, faire de la randonnée dans les Cévennes, jouer les spéléologues dans les grottes des Demoiselles (à 35 minutes de Montpellier) ou encore endosser sa panoplie de super héros et entrer dans le parc Béziers Aventure. Ici, on a le choix entre 10 parcours aux difficultés croissantes, ce qui permet aux enfants, dès 5 ans, de participer eux aussi. Tyrolienne, pas de géant, saut de Tarzan ou autre saut « vertigineux »… tout est possible pour les fans de sensations fortes. L’été, le parc fait nocturne chaque week-end, pour celles et ceux qui veulent partir à l’aventure de nuit, avec lampe de poche, baudriers, mousquetons et poulies. Enfin, Montpellier est toute proche de Nîmes et Béziers. Nîmes pour les arènes, la féria, la Tour Magne, la maison Carrée, l’amphithéâtre. Béziers pour la cathédrale, les arènes, la féria et le sublime plateau des Poètes : un parc à l’anglaise, classé Monument historique et pourvu de quelque 70 espèces arborées.
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8