Metz est une ville de la région Lorraine située dans le nord-est de la France, au sein du département de la Moselle.

Parmi les principaux secteurs économiques développés à Metz, on trouve la métallurgie, la pétrochimie, le tabac, l’automobile, la logistique ainsi que le commerce de manière générale. Metz est aussi l’une des quatre villes formant le Sillon Lorrain avec les villes de Nancy, Epinal et Thionville.

La ville de Metz possède aussi une multitude de petits magasins et de restaurants situés un peu partout et notamment dans le centre-ville. Parcourir la ville de Metz à pied est un excellent moyen de profiter de l’animation des commerces ainsi que des richesses architecturales.

Le patrimoine architectural et historique de la ville de Metz attire de nombreux visiteurs qui souhaitent découvrir la cathédrale Saint-Etienne, l’église Sainte-Ségolène, les thermes romains, l’amphithéâtre de Metz ainsi que de nombreux édifices fortifiés tels que la Porte des Allemands ou les remparts médiévaux. De nombreux autres monuments religieux et civils de Metz sont présents un peu partout dans la ville ainsi que divers parcs et jardins où vous promener. Théâtres, musées, salles de spectacles et de concerts offrent des occasions de se cultiver et de se détendre.

Que vous résidiez à Metz ou que vous soyez de passage pour un séjour d’affaires ou de loisirs, les renseignements téléphoniques de Metz vous permettent de trouver simplement les coordonnées d’un professionnel et facilitent vos recherches. Profitez en toute tranquillité de votre séjour à Metz grâce aux nombreuses adresses présentes au sein de notre annuaire des professionnels et découvrez l’une des principales villes du nord-est de la France.

Metz

: à l’Est, du nouveau !

A la fin des années 2000 et à l’orée des années 2010, Metz a vécu deux « révolutions ». Respectivement l’arrivée du TGV Est européen, qui ne met plus la ville qu’à 1h25 de Paris. Et l’ouverture du Centre Pompidou et ses 5 000 m2 de surface d’exposition. Depuis, on ne voit plus la capitale de la Lorraine comme avant. Les clichés d’une ville triste, repliée sur elle-même, ont volé en éclats. Désormais Metz est une destination touristique. Qui attire les Français, mais aussi les étrangers de tous les pays du monde. La preuve : le Centre Pompidou messin est devenu le musée le plus visité hors Ile de France. Ce nouvel attrait pour Metz a également permis de redécouvrir les trésors ignorés de cette ville, où Jean Cocteau a dessiné les vitraux de l’élise Saint Maximin et Marc Chagall a peint ceux de la cathédrale Saint Etienne. Patrie de Paul Verlaine, Metz se distingue également par ses vestiges de thermes antiques dans son musée de la Cour d’Or. Quant à l’ancien couvent des Récollets et son cloître du 15ème, il abrite aujourd’hui le siège de l’Institut européen d’écologie. Metz aux mille visages. Une ville singulière, qui étonne par ses prouesses architecturales. Et qui détonne aussi par son ouverture sur la culture : concerts, festivals, expos… les artistes, nationaux et internationaux, défilent tout au long de l’année dans la ville de la mirabelle. La petite voisine de Nancy s’est fait un nom, une réputation. Elle ne compte pas en rester là. Son éveil ne fait que commencer.

Vivre à Metz

L’agglomération de Metz Métropole compte 40 communes et 230 000 habitants, dont 121 000 à Metz. Ouverte sur les jeunes, la ville accueille 3 campus universitaires, 8 grandes écoles et 14 000 étudiants.
Les appels d'urgence
  • Urgences médicales / Samu : 15
  • Police: 17
  • Sapeurs pompiers: 18
  • Urgences sociales /SOS sans abri: 115
  • Urgences Eau (Veolia): 0 810 463 463
  • GDF dépannage (gaz de ville) :: 0 800 47 33 33
  • Centre anti poison de Metz: 03 83 85 26 26
  • Hôtel de Police Municipale: 03 87 55 84 84
Santé
  • Caisse Primaire d'Assurance Maladie – CPAM
  • Centre Hospitalier Régional Metz-Thionville: 03 87 55 31 31
  • Hôpital Clinique Claude-Bernard: 0 826 306 666
  • MDPH: 03 87 21 83 00
  • Numéros Utiles
  • Objets Trouvés, Fourrière Automobile: 0 800 891 891
  • Perte ou vol de cartes bancaires: 0 892 70 57 05
  • Fourrière animale: 03 87 20 10 10
  • Interflora: 03 66 89 00 86
  • Allo Ciné: 08 99 23 50 94
  • Météo France: 08 99 71 02 99
  • Entretien, dépannage


    Médecins et spécialistes


    Pharmacie et santé


    Restaurant


    Administrations et associations


    Banque


    Avocats et conseil juridique


    Immobilier


    Voiture et moto


    Services aux entreprises


    Beauté


    Bricolage, fleuriste et autres commerces


    Autres domaines d'activités


    Bâtiment


    Vêtements, chaussures


    Alimentation


    Maison et jardin


    Assurances


    Hôtel et tourisme


    Sports


    Education et formation


    Fabrication et commerce de gros


    Art et culture


    Meubles, articles de décoration


    Voir toutes les catégories de Metz

    Voir l'annuaire particulier de Metz

    Voir les horaires des pros à Metz

    Se déplacer à Metz

    C’est facile de se déplacer à Metz et dans son agglomération. Les Transports en commun de la région messine (TCRM) desservent les 40 communes de Metz Métropole. Le réseau compte, en effet, 32 lignes de bus, ainsi qu’un réseau de mini-lignes, dont Artis, qui dessert les lieux culturels de la ville, et un service de transport à la demande. Ajoutons à cela Mettis, un système à mi-chemin entre le bus et le tramway, pourvu de ses propres voies réservées, afin d’éviter les embouteillages et, à terme, de désengorger la circulation, notamment aux heures de pointe. Actuellement, 2 lignes Mettis traversent le centre de Metz, ainsi que les quartiers de Borny et Saint Eloy. Deux lignes atypiques, puisque Mettis est un véhicule à motorisation hybride (Diesel et électricité) de 24 mètres de long, qui peut accueillir jusqu’à 150 personnes par véhicule. Côté 2 roues, Metz dispose d’un service de location de vélos électriques, baptisé V’élec. Une cinquantaine de ces vélos sont actuellement en circulation dans les rues de Metz, qui souhaite devenir « écomobile » et « 100% cyclable » d’ici à 2020. Parallèlement, la Ville soutient Mob d’emploi, qui propose des vélos à louer, de la demi-journée à l’année, à des tarifs très raisonnables. Quant à garer son 2 roues dans les rues de Metz, c’est de plus en plus facile, grâce aux « bike box » installés au parking Coislin et grâce aussi aux nombreux arceaux qui permettent de stationner un vélo partout dans la ville. L’autopartage est également en plein développement à Metz. Il répond à la demande des citadins qui ne souhaitent plus être propriétaires d’un véhicule. Lorraine Autopartage a donc imaginé un service d’autopartage, organisé notamment dans les villes de Metz, Nancy, Thionville et Epinal. Une façon de ne plus utiliser de voiture qu’en fonction de ses besoins. Quant à la gare de Metz, elle accueille TER et TGV Est européen. Ce dernier assure 11 allers et 11 retours par jour entre Metz et Paris, en 1h25 seulement. Ajoutons à cela des trains quotidiens qui relient Metz à Luxembourg en 40 minutes. Rappelons, en effet, que 3 pays sont à moins de 80 kilomètres de Metz : le Luxembourg, donc, mais aussi l’Allemagne et la Belgique. Enfin, on peut venir à Metz en avion, avec atterrissage à l’aéroport Metz-Nancy-Lorraine. Celui-ci accueille des vols nationaux et internationaux.
    Liens utiles
    • TCRM: 0 800 00 29 38
    • Mettis: 0 800 57 2013
    • Location V'élec: 03 87 74 13 14

    Découvrir Metz

    Metz a une vie, la nuit. Bars, pubs, discothèques, bowlings, mais aussi salles de concerts, de spectacles ou de cinéma… les activités ne manquent pas pour se changer les idées après une journée de travail. Que ce soit pour prendre un verre ou grignoter avant ou après un spectacle, on peut s’installer au Café Rubis, reconnaissable à sa façade rouge, idéalement situé sur la place Saint Louis où des concerts sont régulièrement organisés. L’Appart plaira aux fans de disco et autres nostalgiques des soirées « eighties ». Ambiance plus feutrée, en revanche, au Buddha Lounge, réputé pour ses cocktails. L’Opéra Café, pour sa part, navigue à mi-chemin entre le bar de copains et le café branché. Le pub O’Burrow a fait sa réputation sur son large choix de bières. Quant au Vivian’s pub fairy, il allie ambiance irlandaise et bretonne jusqu’à 2h30 du matin. Mais Metz, c’est aussi une programmation culturelle de qualité. Les concerts de tout genre se découvrent aux Trinitaires (pop, rock, musiques du monde…), à l’Horloge (groupes locaux, improvisations…), à l’Opéra-Théâtre de Metz (classique, lyrique…) ou encore à l’Arsenal, une salle rénovée par Ricardo Bofill, où l’acoustique est exceptionnelle. C’est d’ailleurs ce lieu qui accueille l’Orchestre national de Lorraine. Ajoutons à cela les spectacles donnés au théâtre Bernard-Marie Koltès ou à la salle Braun. Sans oublier le à palais omnisport Les Arènes, qui s’ouvre aussi bien aux salons qu’aux festivals, épreuves sportives, concerts et spectacles d’artistes nationaux et internationaux. Par ailleurs, la ville compte 5 cinémas, dont 2 classés art et essai : le Cameo Ariel et le Marlymages.
    Enfin, les noctambules peuvent terminer la nuit ou aborder le petit matin, en poussant la porte d’une discothèque : les 18-40 ans se pressent à la Villa Rouge, les fans de techno-électro se retrouvent au Sense et, aux beaux jours, la terrasse au bord de l’eau des Loges a la cote. Quant à l’Adress, proche de la gare, cette discothèque fait référence en terme de DJs : des pros de la platine se relaient et proposent des sélections qui vont des tubes des années 1980 à la techno, en passant par la pop, le rock et l’électro. On s’y presse les vendredi et samedi, jusqu’à 5 heures du matin.

    A Metz, les premières découvertes que l’on peut faire sont architecturales, artistiques et accessibles le temps d’une balade dans la ville. Il suffit de passer devant la cathédrale Saint Etienne, tout en pierre jaune de Jaumont, dont certains vitraux ont été dessinés par Chagall et la gigantesque verrière est surnommée la « Lanterne du bon Dieu ». Puis, on poursuit jusqu’à l’ancien couvent des Récollets, pourvu d’un sublime cloître du 15ème. On s’aventure du côté des confessionnaux rococo de Notre Dame de l’Assomption. Sans oublier les vitraux signés Cocteau au sein de l’église Saint Maximin, une halte aux abords de l’Hôtel de Burtaigne et un détour par la curieuse Tour Camoufle, vestige de l’ancienne enceinte médiévale. Puis, on se laisse surprendre par le musée de la Cour d’Or et ses collections archéologiques liées à l’histoire de Metz et celle du pays messin. On pousse volontiers la porte de la maison de Paul Verlaine, au 2 rue Haute Pierre : l’appartement où est né le poète se visite. Il est peuplé d’une multitude de documents d’époque, témoins de l’enfance de Verlaine à Metz, des événements qui ont marqué sa vie parisienne ou encore de sa rencontre avec Rimbaud. Ensuite, on se laisse tenter par les nombreuses galeries qui exposent artistes du passé ou talents d’aujourd’hui : Caves Sainte Croix, Galerie Octave Cowbell, Galerie en Promenade ou encore La Conserverie, tous ces lieux s’ouvrent à l’art et aux artistes, tout au long de l’année.
    Enfin, on ne peut plus venir à Metz sans faire escale au Centre Pompidou, tout proche de la gare SNCF. Imaginé par les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines, le musée s’étend sur 10 700 m2, dont 5 000 sont dédiés aux expositions temporaires. Première décentralisation d’un établissement culturel public national, le Centre Pompidou Metz n’est pas une annexe de Beaubourg. Mais plutôt une « institution sœur », qui développe sa propre programmation en s’inspirant de l’esprit et du savoir-faire du musée parisien. Avec un espace baptisé « Ici et là », qui invite le visiteur à découvrir l’offre culturelle et touristique régionale et transfrontalière. Mais aussi une librairie-boutique, aux choix très pertinents, un café, avec terrasse, et un restaurant, La Voile blanche (voir « Déjeuner / Dîner »), conçu par le designer Patrick Jouin et l’architecte Sanjit Manku, qui offre une vue panoramique sur la ville et ses alentours.
    Les grands rendez-vous :
    Janvier - Février :
    -Créativa et Salon du chocolat : ces deux événements ont lieu en même temps, pendant 4 jours, au Parc des Expositions. Le premier cible les loisirs créatifs, avec 160 exposants, des ateliers, des rencontres... Le second se consacre au chocolat sous toutes ses formes, avec démonstrations culinaires et séances de dégustation.
    Mars :
    -Art Metz / http://www.artmetz.com Chaque année, durant 4 jours, plus d’une centaine d’exposants se retrouvent à Art Metz, au Parc des Expositions. Cette foire d’art contemporain présente une sélection d’œuvres en provenance de différents pays. Pour amateurs et collectionneurs. -Festival étudiant contre le racisme : chaque année en mars, les étudiants messins se retrouvent sur le campus de l’université Paul Verlaine, le temps de concerts, ateliers, projections, spectacles… entièrement gratuits. Un mot d’ordre : la lutte contre le racisme. Quant au village associatif, il sensibilise le public à la socialisation des jeunes en difficulté, à l’insertion professionnelle et sociale des plus démunis…
    Avril :
    -L’été du livre / http://www.etedulivre.net Place à la lecture durant 3 jours sous un chapiteau de plus de 1 500 m2. Au programme : séances de dédicaces, conférences, animations, rencontres avec les auteurs, expositions… Le tout sous le parrainage de personnalités tels que Jean-Christophe Ruffin, Dominique Hernandez, Jean-Louis Servan-Schreiber, Jean- Jacques Beineix, Daniel Picouly… -L’art dans les jardins : chaque année, d’avril à la mi-septembre, des créations d’artistes contemporains sont mises à l’honneur dans les jardins de la ville. Une façon originale de sortir l’art des musées, pour le montrer à tous les publics et sensibiliser les petits comme les plus grands.
    Mai :
    -Festival Passages / http://www.festival-passages.fr Ce festival propose durant une douzaine de jours des spectacles, pièces de théâtre, concerts, tous inspirés par l’Est de l’Europe. Les représentations ont lieu dans différents sites et salles de la ville. -Foire de mai : pendant tout un mois, cette foire s’installe à Metz. C’est l’une des plus grandes fêtes foraines du grand Est de la France : avec manèges, attractions, dégustations… -Actor’s café : durant 4 jours, le Théâtre universitaire de Metz organise un festival des arts vivants. Au programme : théâtre, arts de la rue et concerts… Ces spectacles ont lieu notamment aux Trinitaires.
    Juin :
    -Musiques hors format : durant 10 jours, concerts gratuits de groupes et chanteurs nationaux et internationaux. Sur la place de la République. Ce festival donne le ton en attendant l’ouverture, à l’automne 2013, de la BAM (Boîte à musiques) : cette salle dédiée aux musiques actuelles ouvrira ses portes dans le quartier de Borny.
    Juillet :
    -Les Eaux musicales : en juillet et août, chaque vendredi, samedi, dimanche et jour férié, les spectacles des Eaux musicales enchantent le Lac aux cygnes (dans les jardins des Régates). Une rencontre à la fois poétique et bucolique entre l’eau, les lumières et la musique. Pour toute la famille. -Metz en fête : durant tout l’été, Metz fourmille d’animations culturelles. Une centaine de spectacles gratuits (concerts, cinéma en plein air, arts de la rue…) et des rencontres avec les artistes invités sont ainsi organisés à travers toute la ville. -Metz Plage : de la mi-juillet jusqu’à la mi-août, le plan d’eau de Metz et ses vastes pelouses prennent des allures de station balnéaire.
    Août :
    -Grande braderie : chaque année, durant tout un mercredi d’août, les commerçants du centre-ville bradent leurs stocks. De bonnes affaires sont alors à faire. -Fêtes de la mirabelle / www.fetesdelamirabelle.fr Depuis 1947, ces fêtes réunissent chaque année, mi-août et durant 4 jours, des milliers de curieux et de fidèles. Au menu : animations de rues, concerts, bals, marchés de la mirabelle, grande parade et élection de… miss Mirabelle !
    Septembre :
    -Montgolfiades : chaque année, début septembre –si la météo le permet…-, rendez-vous aux portes du centre-ville pour ce grand rassemblement d’aérostats. Pas moins de 10 000 passionnés répondent présents. -Festival Zikametz / http://www.zikamine.com Chaque rentée et durant 10 jours, ce festival de musiques actuelles fait vibrer tout Metz. Les concerts ont lieu dans différentes salles et bars du cœur de ville. -Foire internationale de Metz : pendant une dizaine de jours, le Parc des Expositions accueille cette foire qui réunit 750 exposants issus de quelque 25 pays différents, dans un espace de 55 000 m2. Pas moins de 200 000 visiteurs y viennent chaque année. -Open de Moselle / http://www.opendemoselle.com C’est l’un des temps fort du tennis international. Cette compétition de 10 jours rassemble quelques-uns des meilleurs joueurs évoluant dans le top 50 du tennis mondial. A Metz Expo.
    Octobre :
    -Marathon de Metz Mirabelle : ce marathon réunit chaque année quelque 3 000 participants, qui empruntent un parcours jalonné par les plus beaux trésors du patrimoine local. -Fête de la science / http://www.fetedelascience.fr Pendant 5 jours, conférences, expériences, projections de films... pour tout savoir des coulisses du monde scientifique. Une sortie ludique et pédagogique pour toute la famille. -Nancy jazz pulsations : durant 10 jours, ce festival de jazz programme une pléiade de concerts dans différentes salles de spectacles de Nancy. Groupes nationaux et internationaux se retrouvent sur scène.
    Novembre :
    -Salon des antiquaires : quelque 80 antiquaires, brocanteurs, bouquinistes, spécialistes du mobilier vintage… se retrouvent durant 4 jours à Metz Expo. Une occasion de chiner, fouiner, partir à la recherche de quelques raretés… -Musiques volantes / www.musiques-volantes.org Durant une quinzaine de jours, ce festival met à l’honneur les musiques actuelles. Au programme : concerts, expositions et conférences, dans différents lieux culturels de la ville, dont le Centre Pompidou ou encore les Trinitaires.
    Décembre :
    -Marché de Noël : durant tout le mois de décembre, le marché de Noël s’installe dans le cœur historique de Metz. Le centre-ville prend alors des airs de village de montagne avec plus de 80 chalets en bois, une crèche et un sapin joliment décoré. Ajoutons à cela des animations pour les enfants –dont le défilé de Saint Nicolas-, des dégustations de produits locaux pour les parents. -Marche illuminée : chaque année, un samedi de décembre, plus de 10 000 marcheurs arpentent les rues de Metz à la découverte des monuments illuminés et des marchés de Noël. Ce parcours de 10 kilomètres réunit des marcheurs venus de toute la France, mais aussi d’Allemagne, de Belgique, du Luxembourg, de Suisse ou encore des Pays-Bas.

    Se faire plaisir à Metz

    Le shopping à Metz, c’est essentiellement dans le centre ville que cela se passe. A commencer par le Centre Saint Jacques, excellent point de départ pour dénicher vêtements, accessoires, idées de cadeaux. Ce centre commercial regroupe des enseignes connues (Camaïeu, Jules, Foot Locker, Fnac…) : idéal pour celles et ceux qui ont déjà des idées précises sur leurs choix. Même scénario du côté de la rue Serpenoise, avec H&M, Promod, Etam Lingerie, Zara ou encore le Printemps. Quant à la rue Winston Churchill, on y trouve des enseignes telles que la Fnac ou les Galeries LaFayette.
    Toutefois, pour celles et ceux qui veulent prendre leur temps, fouiner, chiner, trouver quelques originalités, il faut se laisser tenter par les petites rues du centre ville, rue du Palais, rue des Jardins, rue de la Fontaine, rue Taison… et leurs boutiques plus atypiques, dont les objets, vêtements ou accessoires sortent de l’ordinaire. A l’instar de Flock addict, où les tee-shirts sont personnalisés selon les préférences de chacun. Aux Ames galantes, ce sont les vêtements de créateurs qui sont à l’honneur : jupes, robes, vestes, manteaux… tout est singulier, tantôt strict, tantôt coloré, histoire de ne ressembler à personne. Tout aussi originale : la Boîte à chapeaux. Du panama au béret, en passant par le Stetson ou le bob, tout est possible dans cette boutique spécialisée qui ne se prend pas… la tête ! Quant au Bonnie Megastore, il mêle mode homme et femme, inspirée par le sportswear, dans une atmosphère proche du concept store. A découvrir aussi : Chambre 57, une boutique de déco où mobilier, objets de curiosité, céramiques ou autres bronzes peuvent métamorphoser une chambre, un salon, un bureau… Quant aux enfants, ils seront parfaitement chaussés une fois sortis de Rêves de mômes ou de chez Lutin botté, dont les 2 adresses messines ressemblent à des salles de jeux pour les moins de 10 ans.
    Plus anciens et à visiter presque comme des musées : les cycles Walas, ouvert depuis 1934, qui sont la bonne adresse pour bichonner son vélo. La Fleur de lys, véritable QG de tous ceux qui soignent et restaurent les meubles anciens. Quant à la quincaillerie Capizzi, c’est là que les bricoleurs partent en quête du bon outil, de l’ampoule ou du tuyau, au milieu de quelque 1 600 références. Et pour les fans de lectures, rendez-vous au Carré des bulles, le pro de la BD, à la Librairie ancienne, qui porte bien son nom…, ou encore au Seuil du jardin, un bouquiniste chez lequel on peut passer toute sa journée, rien qu’à farfouiller.

    Côté provisions, les épiceries Papilles et Italo Alimentari –pour les amateurs de pâtes et charcuterie italienne- sont des références à Metz. Quant à la viande, c’est chez Eric Humbert qu’elle s’achète. Une maison de tradition, avec une trentaine de collaborateurs pour épauler le patron, dont Frédéric Riffaut, meilleur ouvrier de France. Ici, difficile de se tromper : les conseils sont précieux et les viandes et volailles de grande qualité. A tester aussi les rayons charcuterie et traiteur, notamment pour la quiche lorraine ! Et puis, côté sucré, on craque pour les pâtissiers Lemoy et Bourguignon. Le premier, face à la gare, propose un excellent Ambassadeur de Lorraine, une spécialité à la mirabelle. Les fans viennent aussi pour les chocolats et autres marrons glacés. Quant à la maison Bourguignon, institution depuis 1961, elle a fait sa renommée sur ses macarons, chocolats, tartes et autres visitandines de Metz, belles de Lorraine et palets messins. A goûter aussi : les chocolats de chez Yves Thuriès, élu deux fois meilleur ouvrier de France et membre de l’Académie culinaire de France.
    Enfin, pas de shopping sans s’octroyer un moment pour soi, dans un spa. Rendez-vous chez Elfides. Ici, dans un espace de 180 m2, avec voutes et murs de pierre, au cœur du vieux Metz, on se laisse bercer par les vapeurs du hammam, on se détend dans le sauna et on oublie tout dans le bain bouillonnant. Ajoutons à cela des soins du visage, du corps, des massages ou modelages. On en ressort l’esprit et le corps légers.
    Liens utiles

    Sortir à Metz

    Bistrot, resto, table gastronomique, branchée ou étoilée, tous les genres et tous les styles sont représentés à Metz. En particulier dans le cœur de ville. Avec un label couleur locale qui permet de faire les bons choix : à savoir les Tables de Rabelais. De quoi s’agit-il ? Rabelais ayant vécu à Metz, les métiers de bouche, les restaurateurs et les producteurs messins ont souhaité lui rendre hommage. Ils ont ainsi créé les « Tables de Rabelais », une signature gastronomique et un gage de qualité puisque la trentaine de maisons ainsi labellisées s’engagent à honorer une image d’excellence et d’art de vivre, fondée sur l’authenticité des saveurs et la promotion des produits locaux.
    Parmi ces maisons, citons quelques restaurants : La Table de Pol, pour la cuisine raffinée du chef Pol Nivoix, dont le filet de bœuf de Lorraine fait beaucoup parler ;L’Epicurien, où nappes blanches et cuisine créative font bon ménage ; la Brasserie Flo, où huîtres et fruits de mer font l’unanimité ou encore La Voile blanche, le resto aux allures de vaisseau spatial, perché au sommet du Centre Pompidou Metz. Ici, côté cuisine, Jean-Marie Visilit, le chef mosellan de La Grange de Condé, a accepté de relever le défi. Pari réussi : sa carte puise à la fois dans la gastronomie régionale, le marché du matin et l’air du temps. A l’image du fuseau lorrain, du carré de porcelet, du pavé de biche ou du hamburger « Stein-pidou » -clin d’œil à Alain Steinhoff, le « roi du sandwich » à Metz- avec ses frites en cornet. On se pâme aussi devant l’ardoise de fromages locaux et la carte des vins tient la route. Côté sandwiches, ceux de Mauricette, installée dans le marché couvert, valent également le détour : elle les garnit de jambon vosgien cuit au sapin ou autre fuseau lorrain fumé au hêtre. Elle propose également des planches, à accompagner d’un verre de blanc de Moselle, bien sûr.
    En marge des « Tables de Rabelais », d’autres adresses méritent une halte. C’est le cas, par exemple, du resto Au détour, dont les rapzepfles et autres flammeküche sont des incontournables. A découvrir aussi, le Cultur Café, qui mêle bistrot, resto et atelier culinaire, dans un cadre résolument contemporain, où le bois domine. Tout aussi original : Les Arrangés du bocal, qui proposent des « bruschette », grandes tartines grillées,… à tomber ! Et, pour les petites faims, rendez-vous au bar 333, au rez-de-chaussée du Centre Pompidou. Au menu : soupes, sandwiches, tartes salées, le tout concocté sous la houlette du chef Jean-Marie Visilit , le même qui officie à La Voile blanche. Et, ici, la quiche lorraine est un vrai « must ». Enfin, Metz compte une table étoilée. Son nom : Le Magasin aux vivres. Une appellation calée sur l’histoire, puisqu’ici autrefois c’était bel et bien le magasin aux vivres de la citadelle messine. A la carte, de grands classiques revisités par le chef Christophe Dufossé : volaille de Bresse, ris de veau, bar, turbot ou autre Saint Honoré dans une version poire-caramel. On sort des sentiers battus tout en restant au cœur de Metz : Le Magasin aux vivres a élu domicile dans La Citadelle, un hôtel 4 étoiles à deux pas de l’Ecole supérieure d’art de Lorraine.

    Flaner à Metz

    Metz est une ville verte, avec 470 hectares d’espaces verts et 37 kilomètres de promenades. Mais Metz est également une ville bleue, avec son port de plaisance situé au cœur de la ville. Un plan d’eau messin qui arbore fièrement le Pavillon bleu depuis 2007. Cet écolabel témoigne de la qualité de l’entretien du port, le long duquel il est plaisant de marcher ou circuler à vélo. Même scénario du côté du canal de Jouy et des berges de la Moselle. Mais il fait également bon flâner dans les parcs et jardins de Metz. Ainsi l’Esplanade, immense jardin à la française, incite-t-il à la balade, à la rêverie. Puis, direction le jardin Boufflers, qui prolonge l’Esplanade. La roseraie du jardin botanique. Ou encore le jardin des Régates, parc à l’anglaise au pied des remparts de l’ancienne citadelle, pourvu d’un magnifique lac aux Cygnes. Le promeneur n’a que l’embarras du choix pour se changer les idées. Se poser. Se reposer. Ajoutons également le parc de la Seille, qui conjugue habilement prairies, terrasses aménagées, mais aussi vignes et houblon, sentiers et bassin d’eau : la campagne en pleine ville ! Quant au jardin des Tanneurs, c’est sa vue sur les toits du vieux Metz qui vaut le détour.
    Flâner à Metz, c’est aussi arpenter la vieille ville, ses ruelles, ses places et ses imposantes demeures du 18ème. Découvrir la cathédrale Saint Etienne ou visiter le quartier Impérial. Prendre le temps d’un café à une terrasse, aux beaux jours. Ou celui d’un chocolat chaud dans un bistrot, en hiver. La porte des Allemands, vestige des remparts médiévaux de la ville et classé monument historique, est également une curiosité à découvrir : cette porte du 13ème siècle doit son nom aux chevaliers teutoniques qui avaient fondé un hôpital à proximité. Dans la foulée, on peut se diriger jusqu’au Fort de Bellecroix, qui abrite les fortifications de la ville des 18ème et 19ème siècles.
    Plus insolite : le quartier de Plantières-Queuleu. Situé au Sud-Est de Metz, il se veut quartier de transition entre la ville et la campagne. Autrefois dévolu à l’acheminement des récoltes, il est peu à peu devenu quartier résidentiel, peuplé de belles demeures, car en marge de l’agitation de la ville, sans en être éloigné, tout en étant proche de la nature. Pourtant rattaché à Metz depuis 1906, Plantières-Queuleu reste un lieu à part encore aujourd’hui. Si bien que ses habitants ne sont pas perçus comme des Messins : on les appelle les Cuculotins. En famille, on peut aussi tout savoir du patrimoine historique et architectural de la ville en grimpant à bord du Petit train touristique de Metz : en 45 minutes, il se faufile autour des principaux sites, monuments, places, quartier Impérial… à ne pas manquer. Enfin, plus ludique encore : il existe des rallyes-découverte qui permettent de visiter Metz tout en s’amusant.

    Sortir de Metz, c’est se laisser surprendre par une multitude de sites insolites, de parcs, jardins, villages, châteaux. A l’instar du château de Pange, au cœur de la vallée de la Nied. Cette bâtisse du début du 18ème reflète le Siècle des Lumières et il fait bon flâner dans son jardin paysager ,« jardin sans limites », bordé d’une rivière. Tout aussi bucolique : le village de Gorze, dans le parc naturel régional de Lorraine. Il faut faire une halte dans l’ancienne collégiale Saint Etienne, c’est le plus vieil édifice gothique de la région, puis, juste à côté, dans le palais abbatial baroque : ses escaliers, ses fontaines classées aux Monuments historiques et ses sculptures sont de pures merveilles.
    D’autres villages, tout proches, sont également à découvrir : à l’instar de Marieulles, pour son église au clocher fortifié du 13ème et son chœur du 15ème. Citons aussi Vezon et sa chapelle Saint Léonard, bâtie au 15ème. Ou encore Arry, pour les jardins en terrasse de l’ancien château et l’église romane Saint Arnould, dont le chœur gothique est décoré par de magnifiques fresques. Sans oublier Sillegny, dont l’église Saint Martin est surnommée « la Sixtine de la Seille », au regard de ses nombreuses fresques du milieu du 16ème. Puis, on poursuit jusqu’à Jouy aux Arches : ce village est traversé par les arches de l’ancien aqueduc romain, bâti au 2ème siècle et long de plus d’un kilomètre. Surprenant.
    Retour à la nature avec la visite des jardins de Laquenexy : potager, fleurs, arbres fruitiers… Une douzaine d’espaces thématiques incitent à une visite inédite de ces jardins. Un parcours végétal hors des sentiers battus. Tout comme l’échappée à Vigy : ici, on monte à bord d’un train à vapeur pour aller découvrir les paysages verdoyants de la vallée de la Canner. Ou bien l’on tente de trouver son chemin au milieu du fameux Labyrinthe, truffé d’énigmes à résoudre. A ne pas manquer non plus, les vieux villages viticoles perchés sur les côtes de Moselle : Dornot, Ancy, Vaux ou Jussy sont autant d’étapes pour rencontrer des vignerons et goûter à leurs productions. Rappelons que les vins dits « de Moselle » sont issus de cépages tels que les Pinot blanc, gris et noir, Riesling, Gamay ou encore Auxerrois.
    Par ailleurs, les environs de Metz comptent de nombreux parcs et bases de loisirs. Idéal pour les familles. Parmi ces adresses, citons notamment le parc Walygator, avec une quarantaine d’attractions –waly boat, walynosaure, mistral…-, animations et spectacles. Quant à la zone de loisirs du Fond Saint Martin, à Rombas, elle se situe dans une vallée forestière de 400 hectares, avec sentier ornithologique, parc animalier, parcours de course d’orientation, circuits VTT et autres sites pour pêcher. A découvrir aussi : les oiseaux du parc du Pas de Loup, les animaux de la Ferme de Pégase ou encore les ânes de la Pierre aux Anes. Quant aux écuries de Frescaty et autre Haras de Vernéville, ils proposent des promenades à poney ou à cheval. Enfin, Metz est également voisine de Nancy et sa place Stanislas, « la plus belle du monde » dit-on -désormais entièrement piétonne-, mais aussi du Luxembourg, ainsi que de la Belgique et de l’Allemagne. Que ce soit en TGV ou en voiture, on peut facilement s’échapper vers ces destinations, le temps d’une expo, d’une balade, ou plus si affinités.

    Villes autour de Metz